Couleurs locales

"Prête-moi ta robe verte pour cueillir l'herbe des prairies. Prête-moi ta robe grise, pour pêcher au fond de l'eau. Prête-moi ta robe bleue, pour prendre un pan du ciel. Prête-moi ta robe rouge, couleur de feu, Donne-moi ta robe jaune, couleur de moisson,  C'est elle la plus jolie." Fatou Ndiaye Sow

“Prête-moi ta robe verte pour cueillir l’herbe des prairies.
Prête-moi ta robe grise, pour pêcher au fond de l’eau.
Prête-moi ta robe bleue, pour prendre un pan du ciel.
Prête-moi ta robe rouge, couleur de feu,
Donne-moi ta robe jaune, couleur de moisson,
C’est elle la plus jolie.”
Fatou Ndiaye Sow

On ne peut penser à l’Afrique sans immédiatement voir une myriade de couleurs défiler dans son esprit. Des couleurs, des odeurs, des saveurs.
La réalité est encore plus intense.

Les vêtements, les plantes, les rues, les fruits et les légumes, le sol, le ciel. Tout a une couleur. Et quelles couleurs!
La pluie, la terre, les arbres, les plats, les tissus, la faune, tout à une odeur . Unique. Enivrant.

Ici, on cuisine au charbon de bois. On porte les fardeaux non sur les épaules, mais sur la tête, haute, droite et fière. Les femmes portes des jupes – kanga. Les hommes des pantalons.
Mambo! – et les sourires, humains, simples, étincelants. Poa! –  Karibu!

Ici, on ne dit pas mbaya, on ne dit pas que les choses vont mal. Ici, tout le monde va nzuri, ou safi – bien. Ici, on peut manger un plat complet pour quarante-quatre centimes d’euro – et c’est bon!

Ici, je suis une mzungu (en voie d’être acceptée comme nusu mzungu, c’est le challenge du moment- on m’a dernièrement appelée ‘brown skin’ en place de mzungu, un début!).
Ici, on est Africain. On le sait, on en est fier – triste pensée envers certains tunisiens…
La carte du continent est présente partout, et aucun pays n’est oublié.

Ici, on parle Swahili. Une langue vernaculaire, chantante, et reflet de l’histoire de la région. Une mosaïque de Bantu, d’arabe, de portugais, de grec et d’anglais. Les gens ont toujours une histoire a partager. Parfois triste, souvent heureuse, mais toujours sur un ton léger. On aime parler. On aime partager. Les émotions sont là.

On parle aussi Maasai dans la région. Les Maasai aussi sont fiers, très. Fiers de leur peuple, de leur langue, de leur culture, de leurs traditions et de leurs familles. Fiers de leurs couleurs.

Ici, on prend son temps- pole, pole!
Ici on prend le temps.

Ici, c’est l’Afrique. Et c’est sublime.


 

African lesson n° 3: This is Africa, and here grey is not a color!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s